Passer au contenu principal
Recherche

Cold Lake

Aperçu de Cold Lake

In-situ signifie que nous minons de vastes quantités de pétrole situées à plus de 400 mètres sous la surface du sol, hors du sol en injectant de la vapeur dans les sables pétrolifères afin de diluer le bitume lourd et lui permettant de s’écouler jusqu’à la surface au moyen de puits. En moyenne, Cold Lake produit plus de 160 000 barils de bitume par jour.

Nos installations de Cold Lake sont situées au nord-est de l’Alberta, près des communautés de Cold Lake et de Bonnyville.

Installations et exploitations

Nos contrats d’exploitation à Cold Lake couvrent une superficie d’environ 780 kilomètres carrés de sables pétrolifères et nous exploitons quatre usines dans la région – Leming, Maskwa, Mahihkan et Mahkeses.

Nos usines portent des noms d’origines des Premières Nations:

  • En langage Cri, Maskwa signifie « ours »
  • En langage Cri, Mahihkan signifie « loup »
  • En langage Cri, Mahkeses signifie « renard »
  • En langage Déné, Nabiye, notre nouveau projet d’expansion, signifie « loutre »

Projet de Nabiye

En 2004, l’Impériale recevait les autorisations réglementaires pour élargir les installations de Cold Lake dans une nouvelle région se nommant Nabiye. L’expansion se fera en trois phases et ajoutera de nouvelles plateformes de forage, une usine de traitement et environ 40 000 barils de pétrole par jour.

Le projet d’expansion comprend des améliorations technologiques, notamment un plan de mise en valeur sur le terrain amélioré pour réduire l'empreinte de surface, une centrale de cogénération additionnelle pour améliorer l'efficacité énergétique et de nouvelles installations de désulfuration pour réduire les émissions de SO2.

Les renseignements suivants sur le projet Nabiye ont été partagés avec les intervenants de la communauté (en Anglais).

- [[LINK: http://www.imperialoil.ca/Canada-English/Files/ThisIs/Nabiye_Project_Overview.pdf | Aperçu – Changements au projet Nabiye – fichier PDF]]

- LINK: [[http://www.imperialoil.ca/Canada-English/Files/ThisIs/Nabiye_Environmental_Effects_Review.pdf | Examen des effets environnementaux – fichier PDF]]

Une croissance responsable à Cold Lake

Notre exploitation de Cold Lake a produit son milliardième baril en octobre, la seule exploitation in situ au Canada à avoir atteint ce record. Ce succès représente 40 ans de persévérance, un engagement envers la recherche et le développement de nouvelles technologies ainsi que l’amélioration constante de chaque aspect de l’exploitation. Lorsque nous avons fait l’acquisition des concessions de Cold Lake il y a plusieurs décennies, la technologie pour exploiter les ressources de façon économique n’existait pas.

Nous avons défi é nos équipes de recherche de concevoir de nouvelles technologies de récupération qui réduiraient nos coûts tout en minimisant l’impact environnemental et elles ont répondu en développant et en brevetant la stimulation par injection cyclique de vapeur en 1966 et la séparation gravitaire stimulée par injection de vapeur en 1982, deux processus qui sont la pierre angulaire de l’exploitation in situ des sables pétrolifères au Canada.

Pour réduire les coûts et optimiser la mise en valeur, nos ingénieurs ont conçu une approche à la croissance à long terme, en plusieurs phases. Ceci était différent de l’approche conventionnelle par mégaprojet de l’époque, mais la mise en valeur étagée a fourni l’assise de la croissance responsable qui se poursuit aujourd’hui. Elle nous a permis d’apporter des améliorations à chaque étape, en investissant continuellement en recherche et en réduisant régulièrement l’empreinte environnementale de nos opérations.

Pour réduire l’empreinte de surface qui résulterait du forage des milliers de puits nécessaires pour une exploitation commerciale en extension, nous avons développé l’approche de méga-installation. Elle consiste en plusieurs puits forés à partir du même site en surface, permettant une plus petite empreinte, une récupération plus effi cace des ressources, une réduction des coûts de mise en valeur et une amélioration économique. L’application des améliorations liées au forage et à la technique de récupération à notre prochaine extension diminuera le nombre de puits nécessaires pour accéder aux ressources, réduisant ainsi la perturbation en surface de plus de 40 %.

Dès le départ, l’Impériale a également reconnu la nécessité de réduire les besoins en eau douce. Nous sommes les pionniers des techniques de recyclage de l’eau à Cold Lake et, grâce à l’application de ces techniques, les besoins en eau douce ont baissé à environ un demi-baril pour chaque baril de bitume produit. Ceci représente 88 % d’eau douce en moins par unité de production qu’au milieu des années 1970.

Aujourd’hui, l’exploitation recycle à peu près 95 % de l’eau produite qui est récupérée avec le pétrole. De la recherche et des essais pilotes sur le terrain sont en cours pour développer de nouvelles techniques de traitement à base de solvant afi n de réduire la quantité vapeur nécessaire à l’extraction du bitume.

Fermer