Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

L’Impériale déclare ses résultats financiers et d’exploitation estimatifs du quatrième trimester

Calgary, Alberta, le 30 janvier, 2014

L’Impériale a franchi plusieurs étapes importantes en 2013 en continuant de prioriser la création de valeur élevée et durable pour ses actionnaires. Notre priorité principale est la sécurité. Bien que nous ayons travaillé un total de plus 44 millions d’heures, notre deuxième résultat le plus élevé jamais enregistré, nous avons pu atteindre un rendement en matière de sécurité de notre main d’œuvre égal à celui consigné en 2012, notre meilleure année dans l’histoire de la compagnie.

Notre accomplissement le plus marquant été le démarrage de notre projet d’extraction des sables pétrolifères de Kearl, qui représente le plus important investissement de l’histoire de la compagnie. Grâce à d’abondantes ressources de haute qualité et à une technologie de nouvelle génération, Kearl contribuera aux résultats de la compagnie pendant des décennies. D’autres investissements dans le secteur Amont, comme le projet Nabiye de Cold Lake et les acquisitions de Celtic et Clyden, rehausseront encore la valeur dans les années qui viennent. Afin de soutenir la croissance du secteur Amont, nous avons adopté des mesures pour améliorer l’accès au marché, notamment en construisant un dépôt de chargement ferroviaire à Edmonton. Le secteur Aval a maximisé la valeur en accroissant l’accès de ses raffineries aux bruts de l’Ouest canadien à prix avantageux, en mettant fin à l’exploitation de la raffinerie de Dartmouth et en renforçant les activités de détail d’un bout à l’autre du pays.

Le bénéfice du quatrième trimestre a été de 1 056 M$, comparativement à 1 076 M$ pour la période correspondante de 2012. Le bénéfice du secteur Aval du quatrième trimestre a été de 625 M$ − le plus fort trimestre du secteur Aval de toute l’histoire de la compagnie. Le bénéfice global de 2013 a été de 2 828 M$.

La production brute du quatrième trimestre s’est établie en moyenne à 329 000 barils d’équivalent pétrole par jour, en regard de 285 000 en 2012 . Cette hausse s’explique surtout par l’entrée en production du projet Kearl et l’acquisition de Celtic.

Le débit trimestriel des raffineries a été en moyenne de 387 000 barils par jour, contre 468 000 en 2012. Cette baisse est due en grande partie à la fermeture de la raffinerie de Dartmouth au troisième trimestre de 2013 et à des activités d’entretien périodique à la raffinerie de Nanticoke.

Les dépenses en immobilisations et les frais d’exploration du quatrième trimestre se sont chiffrés à 1 567 M$. Les investissements ont été consacrés à des projets de croissance dans le secteur Amont, notamment le projet d’expansion de Kearl et le projet Nabiye à Cold Lake, lesquels étaient achevés à 72 pour cent et à 65 pour cent, respectivement, à la fin du trimestre. Les investissements ce trimestre ont été entièrement financés par les flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation.

La force du modèle d’entreprise de l’Impériale et sa capacité à s’adapter à des conditions de marché dynamiques l’ont bien servie en 2013 et continueront à le faire. En 2014, on s’attend à ce que l’accent que l’Impériale mettra sur la sécurité, l’intégrité opérationnelle, l’amélioration continue et la croissance stratégique continue lui permette d’afficher des résultats qui seront parmi les meilleurs du secteur.

Cliquer ici pour lire nos résultats estimatifs financiers et d’exploitation.

L’Impériale est l’une des plus importantes entreprises du Canada et un des chefs de file de l’industrie pétrolière du pays. C’est un des plus grands producteurs de pétrole brut et de gaz naturel du Canada. C’est aussi le principal raffineur de pétrole du pays, un producteur clé de produits pétrochimiques et un des principaux distributeurs de produits pétroliers vendus par l’entremise de réseaux d’approvisionnement et de stations-service pancanadiens.

Fermer