Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

L’Impériale a dégagé 1,1 milliard de dollars en 2015; 102 M$ au cours du quatrième trimestre

Calgary, le 2 février 2016

  • La gestion des coûts permet une économie annuelle de 1,5 milliard de dollars.
  • La croissance du secteur Amont résulte en la meilleure production en plus de 20 ans.
  • Les résultats soulignent la valeur de l’intégration dans l’environnement commercial actuel.

 
  Quatrième trimestre     Douze mois    
(en millions de dollars, sauf indication contraire) 2015 2014 % 2015 2014 %
Bénéfice net (PCGR des États-Unis) 102 671 (85) 1 122 3 784 (70)
Bénéfice net par action ordinaire - compte tenu d’une dilution (dollars) 0,12 0,79 (85) 1,32 4,45 (70)
Dépenses en immobilisations et frais d’exploration 584 1 588 (63) 3 595 5 654 (36)

Les gains estimés de 2015 étaient de 1,1 milliard de dollars, comparativement à 3,8 milliards l’année précédente, reflétant la capacité de la compagnie à offrir de la valeur dans un environnement difficile pour le prix du brut et soulignant les avantages associés à l’intégration.

« L’année 2015 en a été une d’acquittement des engagements puisque nous avons réussi à franchir une étape importante dans le soutien de la croissance du secteur Amont, déclare Rich Kruger, président et chef de la direction. Avec de gros actifs du secteur Amont et des entreprises en aval, l’Impériale est en tête de la chaîne de valeur énergétique. Notre intégration a pour conséquence une résilience à travers diverses conditions du marché, incluant la baisse de l’environnement du prix du pétrole brut actuel. »

Parmi les réalisations importantes de l’année, nous comptons le lancement hâtif et la performance solide du projet d’expansion des sables bitumineux de Kearl, le lancement réussi du projet Cold Lake Nabiye, la mise en service du terminal ferroviaire d’Edmonton, un aval global solide, et une performance financière et en matière d’exploitation des Produits chimiques. L’Impériale a également réussi sa meilleure année à ce jour pour le rendement en matière de sécurité et d’environnement.

Le rendement financier en Amont de la compagnie pour 2015 a été grandement affecté par la baisse des prix du brut. Conformément à notre approche de longue date, nous continuons de concentrer nos efforts sur ce que nous pouvons contrôler. En conséquence, nous avons réduit les frais d’exploitation et de capital de 1,5 milliard de dollars relativement aux plans antérieurs. Plus particulièrement, depuis l’apport de nouvelle production, les coûts unitaires du secteur Amont étaient 25 % moins élevés au cours de la deuxième moitié de 2015 que notre moyenne annuelle de 2014. La gestion disciplinée des frais d’exploitation et de capital reste une priorité.

En ce qui concerne l’avenir, la compagnie a une importante base de ressources de pétrole et de gaz et un large inventaire de projets potentiels qui nous avantagent en matière de croissance ultérieure. Nous évaluerons la cadence et l’étendue des investissements futurs étant donné les conditions du marché et des affaires générales. Par-dessus tout, notre objectif reste de fournir une valeur supérieure à long terme pour l’actionnaire, peu importe l’environnement d’affaires au sein duquel nous opérons.

Cliquer ici pour lire nos résultats estimatifs financiers et d'exploitation.

Même après plus d'un siècle d'existence, l'Impériale demeure un acteur majeur dans la promotion de la technologie et de l'innovation visant à mettre en valeur les ressources énergétiques du Canada de façon respectueuse. Principal raffineur de produits pétroliers du Canada, producteur incontournable de pétrole brut et de gaz naturel, producteur clé de produits pétrochimiques et chef de file dans la distribution de carburant à l'échelle du pays, notre compagnie continue de viser les normes les plus élevées qui soient, et ce, dans tous les secteurs d'activité.

Fermer