Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

L’Impériale déclare ses résultats financiers et d’exploitation estimatifs du quatrième trimestre

Calgary, le 2 février 2015

Les actifs avantageux d'envergure, le modèle commercial intégré et l'accent mis sur les principes fondamentaux de l'Impériale nous ont permis d'enregistrer des résultats financiers et d’exploitation impressionnants ainsi qu'un rendement pour les actionnaires inégalé dans l'industrie en 2014. Parmi nos réalisations de cette année, les plus remarquables sont le maintien d'un rendement solide de notre exploitation phare de Cold Lake, la poursuite de l'augmentation de la production dans notre mine de sables pétrolifères de nouvelle génération de Kearl, l'utilisation record de la capacité de raffinage et l'augmentation considérable des ventes de produits pétroliers.

Le bénéfice pour le quatrième trimestre était de 671 M$, soit 0,79 $ par action, en baisse de 36 % comparativement à la période correspondante en 2013. Le bénéfice pour l'année 2014 s'est élevé à 3 785 M$, le deuxième plus élevé dans l'histoire de la compagnie, dont 2 059 M$ pour le secteur Amont et 1 594 M$ pour le secteur Aval, soulignant la force de l'intégration complète de la chaîne de valeur.

La production au quatrième trimestre s'est élevée en moyenne à 315 000 barils d’équivalent pétrole, en baisse de 14 000 barils par rapport à 2013. En excluant l'incidence de la cession d'actifs classiques au début de 2014, la production totale a enregistré une hausse de 4 000 barils par jour. La production annuelle s'est élevée en moyenne à 310 000 barils d’équivalent pétrole par jour, soit une hausse de 12 % par rapport à 2013, excluant les cessions.

Le débit des raffineries s’est établi en moyenne à 373 000 barils par jour, en baisse de 14 000 barils par jour par rapport à la même période de 2013. Au cours du trimestre, la capacité de raffinage a été utilisée en moyenne à 96 %, en dehors des activités d'entretien systématique, aux raffineries de Sarnia et Nanticoke. L'utilisation de la capacité de raffinage annuelle a atteint un niveau record de 94 %. Le secteur des Produits chimiques a enregistré un bénéfice annuel record de 229 M$ grâce à des marges élevées sur les ventes de polyéthylène.

Les dépenses en immobilisations et les frais d’exploration au quatrième trimestre se sont chiffrés à 1 588 M$. Les dépenses annuelles en immobilisations et frais d’exploration ont totalisé 5 654 M$, attribuables principalement aux projets de croissance du secteur Amont de Kearl et Nabiye.

Le contexte commercial de ces derniers mois, marqué par la chute tragique des prix du pétrole brut sur le marché international, constitue une illustration du caractère cyclique du secteur pétrolier et gazier. L'Impériale planifie et exploite ses activités selon une vision à long terme qui se traduit par une résilience dans diverses conditions du marché. Notre résilience provient en grande partie de nos actifs de première qualité à longue durée de vie, de notre modèle commercial intégré et de notre accent sur les principes fondamentaux. Par conséquent, nos plans d'investissement à court terme restent en grande partie inchangés. Toutefois, nous continuerons de veiller de près sur les conditions du marché et d'y agir en conséquence, d'examiner rigoureusement les coûts de fonctionnement et les investissements afin de mettre l'accent sur l'optimisation de la valeur, quel que soit l'environnement dans lequel nous évoluons.

Cliquer ici pour lire nos résultats estimatifs financiers et d’exploitation.

Même après plus d'un siècle d'existence, l'Impériale demeure un chef de file dans la promotion de la technologie et de l'innovation visant à mettre en valeur les ressources énergétiques du Canada de façon responsable. Principal raffineur de produits pétroliers du Canada, un des plus grands producteurs de pétrole brut et de gaz naturel, producteur clé de produits pétrochimiques et chef de file dans la distribution de carburant à l'échelle nationale, notre compagnie est résolue à respecter les normes les plus rigoureuses qui soient, et ce, dans tous les secteurs d'activité.

Fermer