Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

L’Impériale déclare ses résultats financiers et d’exploitation estimatifs du premier trimestre

Calgary, le 30 avril 2015

Les résultats de l'Impériale au premier trimestre soulignent l'attention rigoureuse que nous accordons à l'excellence opérationnelle, la solidité de notre modèle commercial intégré et notre aptitude à afficher des résultats financiers impressionnants dans diverses conditions du marché. Parmi les points saillants, il convient de mentionner une augmentation significative des volumes de production de Kearl, la production initiale du projet Nabiye à Cold Lake, le débit soutenu des raffineries ainsi que d’imports efforts en vue de réaliser des économies de coûts substantielles dans le contexte commercial actuel.

Le bénéfice au premier trimestre s'est élevé à 421 M$, ou 0,50 $ par action, soit une diminution de 55 % par rapport à la période correspondante en 2014, attribuable principalement à une chute de plus de 50 % des prix du pétrole brut au niveau mondial, laquelle a été en partie atténuée par une solide performance opérationnelle.

La moyenne de la production brute de barils d’équivalent pétrole a été de 333 000 barils par jour, en hausse de 3 000 barils par rapport à au premier trimestre 2014. En excluant l'incidence de la cession d'actifs classiques en 2014, la production totale a enregistré une hausse 6 %, ou de 18 000 barils par jour. Grâce à la fiabilité améliorée de l'usine, la production moyenne de Kearl a atteint 95 000 barils par jour (la part de l’Impériale étant de 67 000 barils par jour) au cours du trimestre, une hausse significative par rapport à la même période de 2014 et au quatrième trimestre de 2014.

Le débit des raffineries s’est établi en moyenne à 393 000 barils par jour, en hausse de 15 000 barils par jour par rapport à la même période de 2014. La capacité de raffinage a été utilisée en moyenne à 93 %, soit une hausse de 3 %, grâce à l'attention constante accordée à la fiabilité.

Les dépenses en immobilisations et frais d’exploration au premier trimestre ont totalisé 1 050 M$, en baisse de près de 200 M$ par rapport à 2014, les projets d’expansion des projets de Kearl et de Cold Lake Nabiye arrivés presqu'à terme.

Pour faire face au contexte commercial actuel, l'Impériale a pris un certain nombre de mesures, parmi lesquelles une sélectivité accrue des investissements dans de nouveaux projets d'immobilisation, un examen rigoureux de toutes les dépenses d'exploitation et le renforcement de la collaboration avec nos fournisseurs et nos entrepreneurs afin d'améliorer la rentabilité et la productivité. Notre vaste approche orientée sur les résultats renforce notre résilience, tout en s'assurant que la compagnie reste bien placée pour réaliser ses objectifs à long terme. Par dessus tout, nous continuons de mettre l'accent sur une valeur supérieure à long terme pour les actionnaires, quel que soit le contexte commercial dans lequel nous évoluons.

Cliquer ici pour lire nos résultats estimatifs financiers et d’exploitation.

Même après plus d'un siècle d'existence, l'Impériale demeure un acteur majeur dans la promotion de la technologie et de l'innovation visant à mettre en valeur les ressources énergétiques du Canada de façon respectueuse. Principal raffineur de produits pétroliers du Canada, producteur incontournable de pétrole brut et de gaz naturel, producteur clé de produits pétrochimiques et chef de file dans la distribution de carburant à l'échelle du pays, notre compagnie continue de viser les normes les plus élevées qui soient, et ce, dans tous les secteurs d'activité.

Fermer