Passer au contenu principal
Recherche

Nouvelles

Vendredi 28 Oct. 2016  

L'Impériale dégage 1 milliard $ au troisième trimestre de 2016

  • La vente de stations-service appartenant à la compagnie progresse comme prévu : un gain de 716 M$ au troisième trimestre
  • Coûts unitaires du secteur Amont en baisse de 35 % par rapport à 2014, avec en moyenne moins de 20 USD par baril 
  • Ventes record de produits pétroliers avec 505 000 barils par jour

Troisième trimestre   Neuf mois
(en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire) 2016 2015 % 2016 2015 %
Bénéfice (perte) net (PCGR des États-Unis) 1003 479 109 721 1020 (29)
Bénéfice (perte) net par action ordinaire
- compte tenu d'une dilution (en dollars)
1,18 0,56 109 0,85 1,20 (29)
Dépenses en immobilisations et frais d'exploration 205 1142 (82) 948 3011 (69)

Calgary, le 28 octobre 2016 - Les résultats de l'Impériale au troisième trimestre témoignent de l'approche disciplinée de la gestion des coûts menée par la compagnie, de l'intégrité de son exploitation et de la valeur de son modèle de gestion intégré.

Le bénéfice du trimestre s'élève à 1 003 M$, soit 1,18 $ par action, comprenant un gain de 716 M$ (0,84 $ par action) résultant de la vente de stations-service. Ce résultat est à comparer à un bénéfice de 479 M$ au troisième trimestre de 2015. La vente des stations-service Esso détenues par la compagnie, pour 2,8 milliards de dollars, annoncée au premier trimestre, devrait être achevée d'ici à la fin de l'année. À ce jour, plus de 200 sites concernés par la vente ont adopté le modèle d'exploitation par un distributeur à la marque Esso, ce qui représente plus de 40 % de la valeur totale de la transaction.

L'Impériale continue à concentrer ses efforts sur la réduction des coûts et la gestion prudente de sa trésorerie dans un environnement de faible prix des matières premières. « Depuis le début de l'exercice, les coûts unitaires du secteur Amont sont inférieurs à 20 USD en moyenne », déclare Rich Kruger, président et chef de la direction. « Cela représente une baisse de plus de 35 % depuis 2014 et le début de la chute des prix mondiaux du brut. C'est un témoignage de la concentration sans faille de notre équipe sur l'excellence de l'exploitation et la rentabilité. » Au troisième trimestre, les dépenses en immobilisations et frais d'exploration se sont élevées à 205 M$, en baisse de 937 M$ par rapport à 2015, du fait de l'achèvement d'importants projets de croissance du secteur Amont et de la poursuite des efforts de sélectivité des investissements.   

La production brute d'équivalent-pétrole a représenté 393 000 barils par jour, soit 7 000 barils par jour de plus qu'à la même période de 2015 et 64 000 barils par jour de plus qu'au deuxième trimestre. La production de Syncrude a atteint 85 000 barils par jour en moyenne (la part de l'Impériale), en progression par rapport aux 26 000 barils par jour du même trimestre en 2015. « L'augmentation de la production illustre l'excellent rétablissement opéré par la compagnie après les incendies dans le nord de l'Alberta », affirme M. Kruger. « Syncrude a réalisé sa deuxième plus forte production trimestrielle en près de 40 ans d'histoire, ce qui atteste des efforts permanents d'amélioration de la fiabilité de l'exploitation. »

Le débit des raffineries a été de 407 000 barils par jour, en augmentation de 17 000 barils par jour par rapport au troisième trimestre de 2015. L'utilisation de la capacité de raffinage a approché un niveau record, avec 97 %, soit une progression de 4 % par rapport à la période comparable de 2015. La compagnie a enregistré des ventes de produits pétroliers record de 505 000 barils par jour, contre 495 000 barils par jour à la même période de 2015.

La compagnie continue à évaluer la cadence et l'étendue des investissements futurs étant donné les conditions du marché et des affaires générales. Notre objectif reste de dégager une performance de premier plan dans l'industrie, quel que soit l'environnement des affaires 

Après plus d’un siècle, l’Impériale reste un meneur de l’industrie en appliquant la technologie et l’innovation pour développer les ressources énergétiques canadiennes de manière responsable. En tant que principal raffineur de pétrole, important producteur de pétrole brut et de gaz naturel, un producteur pétrochimique clé et principal distributeur de combustibles du Canada, notre compagnie s’engage à respecter des normes élevées dans tous ses secteurs.

 


Fermer