Passer au contenu principal
Recherche

L’eau

L’eau est essentielle à toute vie sur terre. C’est pourquoi il est capital d’assurer la conservation et la qualité de notre ressource nationale en eau. La disponibilité et la qualité de l’eau préoccupent de plus en plus de nombreux Canadiens, et l’accès à l’eau potable permet aux gens de se maintenir en santé et aux entreprises de mener leurs activités.

L’eau est également un élément essentiel à la production des ressources, que l'on ait recours à des méthodes d’exploitation classiques ou non.

Nous cherchons continuellement des façons de réduire notre consommation d’eau et de préserver la qualité de l’eau en misant sur la conception et le fonctionnement de nos installations, le recyclage et la réutilisation, ainsi que sur des mesures visant à prévenir la pollution de l'eau.

Par exemple, les gisements de pétrole lourd de notre exploitation à Cold Lake exigent que l’on injecte dans le sous-sol de grandes quantités de vapeur pour chauffer le bitume, afin de pouvoir le pomper à la surface.

Nos stratégies continues d’amélioration dans le but de créer des technologies nouvelles et plus efficaces sur le plan environnemental à Cold Lake ont permis de réduire de près de 90 pour cent la quantité d’eau douce utilisée pour produire un baril de bitume, par rapport à la période où le projet voyait le jour, dans les années 1970. De plus, environ 95 pour cent de l’eau récupérée de la production de pétrole est traitée, recyclée et réinjectée sous forme de vapeur, ce qui réduit sensiblement les besoins en eau douce.

Le ministère de l’Environnement de l’Alberta, qui régit l’utilisation de l’eau douce, a fixé la cible d’accroissement de l’efficacité de l’utilisation de l’eau de 30 pour cent, dans tous les secteurs, d’ici 2015. Au moment de notre dernière demande de renouvellement du permis d’utilisation de l’eau pour l’exploitation de Cold Lake, nous nous sommes engagés à faire progresser des projets qui, s’ils réussissent, réduiront la quantité d’eau douce utilisée pour produire un baril de bitume d’un taux pouvant aller jusqu’à 30 pour cent par rapport aux niveaux actuels, au moyen de mesures de conservation, pour la durée du renouvellement de notre permis (2010 à 2015).

Gérer l’utilisation de l’eau dans les sables pétrolifères

Le gouvernement de l’Alberta établit les limites sur la quantité d'eau que les entreprises d’extraction des sables pétrolifères peuvent prélever dans la rivière Athabasca, qui traverse la région des sables pétrolifères, à proximité de Fort McMurray. L’allocation industrielle de l’eau de la rivière Athabasca est l’une des plus faibles de toutes les rivières de l’Alberta, et son débit est l'un des plus élevés. L’allocation totale à l’industrie est inférieure à trois pour cent du débit de la rivière, et on utilise annuellement moins de deux pour cent. Pour mettre les choses en perspective, disons qu’actuellement, 60 pour cent du débit d’eau du bassin de la rivière Saskatchewan sud, ce qui comprend Bow River, qui traverse Calgary, est allouée à tous les utilisateurs industriels.

Toutefois, durant l’hiver, quand le débit de la rivière est faible, le cadre gouvernemental limite la consommation d’eau à un taux qui oscille entre cinq et dix pour cent du débit réel. L’Impériale a joué un rôle de locomotive dans le contexte d'un programme en coopération réunissant les principales entreprises d’exploitation des sables pétrolifères dans la région. Ces entreprises se sont engagées à préserver des taux de débit acceptables dans la rivière, comme le prévoit le cadre de gestion de l’eau mis en place par le gouvernement.

Pour plus d’information sur les méthodes de l’Impériale par rapport à l'utilisation et à la qualité de l'eau, cliquez ici pour lire notre Rapport sur la mission sociale.

Fermer